L'infinitif - répertoire
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
L'infinitif - répertoire (92)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
L'infinitif - répertoire (92)

SOMMAIRE

La classification des emplois de l'infinitif - introduction

Les emplois de l'infinitif sont dispersés à travers la grammaire. Assimiler toute la masse des infinitifs exige un certain effort - que ce catalogue a pour visée d'alléger.

Ce catalogue est une présentation de 35 renvois. On n'y trouvera aucune règle, aucune hypothèse, aucune explication. On ce reportera aux renvois pour toutes questions de détails, telles que les règles concernant

les introducteurs d'infinitif,
la place de l'infinitif dans la subordonnée régie,
les temps de l'infinitif,
les fonctions grammaticales remplies par l'infinitif,
les montées sujet-objet, objet-sujet, sujet-sujet,
le détachement de l'infinitif,
l'interprétation passif de l'infinitif simple, ou encore
la corrélation du sujet sous-entendu de l'infinitif.

Les pages ciblées par les renvois :

=Emplois spécialisés de pour - subordination infinitive
=L'infinitif - les emplois non subordinatifs des temps
=L'interrogation - le verbe à l'infinitif et au gérondif
=La subordination - l'emploi des modes - l'infinitif
=La subordonnée complément prédicatif
=La subordonnée complément prépositionnel infinitive
=La subordonnée consécutive
=La subordonnée de perception
=La subordonnée factitive
=La subordonnée finale infinitive
=La subordonnée interrogative infinitive
=La subordonnée objet direct infinitive
=La subordonnée objet direct infinitive - la montée sujet-objet
=La subordonnée quasi-factitive
=La subordonnée relative infinitive de besoin et recherche
=La subordonnée relative infinitive existentielle régie
=La subordonnée sujet infinitive - caractéristiques générales
=La subordonnée sujet infinitive - la montée sujet-sujet
=La subordonnée sujet infinitive - la montée objet-sujet
=Le système causal
=Le système concessif
=Le système conditionnel
=Le système final
=Le système temporel
=Les emplois de à - emplois spécialisés
=Les emplois de de - emplois spécialisés
=Les emplois de par - emplois spécialisés
=Les subordonnées libres - introduction
=Les subordonnées libres inclassables
=Les subordonnées régies - l'emploi de l'infinitif
=Les subordonnées infinitives à couplage distendu

Les emplois non subordinatifs de l'infinitif


L'infinitif interrogatif

Plusieurs sous-types


partir à cette heure ?
comment résoudre le problème ?
où aller ?
pourquoi étudier la grammaire ?

L'infinitif de narration

et quand ce fut fini, tout le monde d'admirer et d'applaudir

L'infinitif dans l'incise

de s'exclamer Pierre

L'infinitif injonctif

agiter avant usage
envoyer curriculum vitæ avec photo nue
se reporter à la page 9999

L'infinitif exclamatif sans sujet explicite

me faire ça à moi
avoir élevé un fils jusqu'à vingt ans et le perdre comme ça tout d'un coup

L'infinitif exclamatif avec sujet explicite

moi trahir un ami ! Pierre faire une chose pareille !

Dire que, penser que

dire qu'hier encore il était parmi nous
penser que nous avons habité vingt ans ensemble dans cette maison

L'infinitif nominalisé lexicalisé

l'insoutenable légèreté de l'être
un monde en perpetuel devenir
au sortir de l'école

Les emplois subordinatifs de l'infinitif

Subordonnées régies


Subordonnée sujet


Sujet antéposé - introducteur = nul

parler à un bon ami fait du bien

Sujet antéposé - introducteur = de

de t'avoir parlé m'a fait du bien

Sujet postposé - introducteur = de

Détachement du sujet

c'est tout autre chose de comprendre un mot et de l'employer
ce n'est pas à l'État de vouloir tout faire (avec le datif possessif)

Inversion du sujet

Plusieurs sous-types

le plus important est de faire le premier pas
mieux vaut partir immédiatement
on ne fait qu'une chose, c'est conjuguer un unique verbe à tous les temps

Sujet postposé - introducteur = à

Plusieurs sous-types

c'est une béatitude à regarder bouillir la soupe
qu'il faisait bon à respirer, loin des baraques fétides
c'est à celui qui avance un fait à le prouver
il ne me restait plus qu'à écrire le dernier chapitre

Sujet postposé - introducteur = que de

c'est une surprise que de vous voir ici
c'est odieux que de brimer les plus faibles

Sujet postposé - introducteur = pour

Plusieurs sous-types

ça coûte cher pour restaurer l'église
pour roupiller le jour dans un hôtel, c'était impossible à cause des allées et venues
son premier geste fut pour la protéger

Sujet postposé - introducteur = nul

Plusieurs sous-types

auprès de ma blonde qu'il fait bon dormir
il fait beau chasser dans cette forêt
il fait dangereux vivre dans ce quartier
il fait dur marcher dans la boue
il fait cher vivre à Paris
il vaut mieux attendre un peu
il vaudrait mieux ne pas lui en parler
autant vaut admettre que
il me semblait voir un éléphant blanc
plaise au tribunal adopter mes conclusions

Sujet de l'apposition prédicative

Plusieurs sous-types

la difficulté d'être
faites-leur la grâce de les accueillir
le triomphe d'avoir inventé la fermeture glissière
la fidélité à mon projet original : connaître et écrire
je ne saurais lui reprocher qu'une chose : d'être sans reproche

Subordonnée sujet existentiel

Nous examinons le sujet existentiel infinitif sur les pages consacrées aux verbes multistructurels y avoir, rester, falloir, suffire. Ces pages sont filles de la page connexe Catégories verbales et verbes multistructurels.

y avoir

Plusieurs sous-types

il y a à
il n'y a qu'à
il y a aimer et aimer

rester

Plusieurs sous-types

il me reste à dire quelques mots
reste à payer la casse
il reste à voir si
il me reste au moins de m'être battu
il reste de se coucher, d'attendre la fin

falloir

Grande diversité sémantique, uniformité des constructions.

suffire

il suffit d'ajouter de l'eau et c'est prêt
ça ne te suffit pas de l'avoir tourmentée ?

Avec un adverbe d'aspect

même acheter des bijoux ne lui remontait pas le moral
il pense même quitter son travail

Subordonnée objet direct


L'infinitif régi par un verbe transitif non prédicatif

Il y a un grand nombre de verbes transitifs non prédicatifs régissant l'infinitif : vouloir, devoir, pouvoir, aimer, essayer, commencer. Certains se construisent avec l'introducteur nul, d'autres avec l'introducteur de. Nous considérons cette subordonnée comme un cas particulier de la subordonnée complément prépositionnel. Voir plus loin.

L'infinitif régi par un verbe transitif prédicatif

Plusieurs sous-types

il crut préférable de se taire
vous me rendez impossible de ne pas vous faire observer que
il trouve agréable de se baigner
il trouve se baigner agréable
il trouve ça agréable de se baigner
il considère comme son devoir de détruire le mensonge

Subordonnées infinitives objet direct produites par un mécanisme de montée

Nous regroupons tous les mécanismes de montée plus loin sous l'entrée qui leur est consacrée.

Subordonnée complément prédicatif


Plusieurs sous-types

c'est méconnaître son caractère
c'est assez bavarder
c'est dire combien elle aimait son mari
c'est dire le degré extrême de perversité de ceux qui
c'est oublier un peu rapidement que
partir, c'est mourir un peu
c'est déjà glisser vers la névrose que de penser ça
c'est donc cela, connaître le monde
répéter la question n'est pas répondre
voilà qui est gouverner

Subordonnée complément prépositionnel


Les quatre dimensions de la subordonnée complément prépositionnel

le noyau (verbe, nom, adjectif, adverbe)

la préposition régie par le noyau (préposition nulle = objet direct, de, à, pour, par)

l'introducteur d'infinitif (nul, de, à)

l'élément de la principale avec lequel le sujet de l'infinitif est corrélé (sujet exposé, sujet sous-jacent, objet direct, objet indirect)


Un exemple de faire mieux que avec l'infinitif : tu aurais certainement pu faire mieux que cracher dans la soupe. Voir la page connexe Subordonnée complément prépositionnel infinitive - autres noyaux.

Subordonnée comparative


Plusieurs sous-types

autant agir sur-le-champ que de différer
il n'y a pas d'autre moyen de réussir que de travailler
rien ne vieillit une femme comme de vivre à la campagne
il aimait parler davantage que d'écrire
ce que je lui disais continuait de le torturer en même temps que de le séduire
tous aiment mieux perdre que de ne pas jouer
j'aime mieux souffrir que de mourir
mieux vaut mourir que de se déshonorer
je ne demande pas mieux que de vous aider
l'Allemagne ne veut rien moins qu'englober la moitié de la France
il fait plus que donner des conseils
cela le faisait aimer plutôt que craindre de son régiment
il a décidé de réparer sa voiture plutôt que de la vendre
tout plutôt que de n'être pas pris au sérieux

Subordonnée interrogative


il va expliquer comment faire le travail
je me demande quand partir
savoir jusqu'où ne pas aller trop loin
je ne vois pas pourquoi abandonner ce projet
il ne sait pas à quel saint se vouer
je ne sais pas avec quoi briser cette noix
je cherchais que répondre

Mécanismes de montée

Subordonnée produite par la montée sujet-sujet de jugement


Plusieurs sous-types

Pierre est fou d'avoir refusé ce poste
Pierre est imprudent de ne pas porter de casque
vous êtes très gentil de m'attendre
Pierre serait bien avisé de faire un effort
la réponse était longue à venir
un plat long à cuire
une fleur longue à fleurir
il était longtemps à se décider

Subordonnée produite par la montée sujet-sujet cognitive


elles se trouvaient porter la même robe
il s'est avéré faire partie des services secrets
la situation paraît s'améliorer

Subordonnée produite par la montée objet-sujet


[il est...de] restituable

cette équation est facile à résoudre
une équation facile à résoudre
des noix dures à briser
un produit commode à transporter
une réforme urgente à mener
des enfants douloureux à punir
une maladresse embêtante à confesser

[il est...de] non restituable

des nymphettes charmantes à voir batifoler
des violons mélancoliques à entendre
une grille haute à sauter
une montagne scabreuse à escalader
une somme grosse à demander
une matinée lente à traverser

Neutralisation des cas

il est difficile à vivre
une route mauvaise à marcher
c'est difficile à répondre

Subordonnée produite par la montée sujet-objet

Montée sujet-objet - verbes cognitifs


Limité à la langue écrite

il jugeait cette récréation lui devoir être profitable
je vous espère obéir aux ordres de votre père
un journal qui se dit avoir une vocation littéraire

Interrogation profonde

quel employé crois-tu avoir volé l'argent ?

Relativation du sujet d'une subordonnée cognitive

cette matière noirâtre que je ne savais pas êre du caviar

Montée sujet-objet - verbes factitifs

Voir la page connexe La subordonnée factitive.

Les verbes factitifs sont faire et laisser.

la sorcière fait manger les enfants afin qu'ils grossissent
la sorcière fait manger les enfants à l'ogre

Montée sujet-objet - verbes de perception

Voir la page connexe La subordonnée de perception.

Les verbes de perception de la langue courante sont voir, entendre, sentir, regarder, écouter, voici, voilà.

j'ai entendu Pierre fredonner cet air
je lui ai entendu fredonner cet air

Montée sujet-objet - verbes quasi-factitifs

Voir la page connexe La subordonnée quasi-factitive.

Les constructions que nous appelons quasi-factitives ne sont pas analysables par la montée sujet-objet, mais elles n'en présentent pas moins de fortes analogies avec les constructions factitives.

La subordonnée quasi-factitive non prépositionnelle

Verbes : envoyer, mener, porter, mettre, etc.

Pierre a envoyé promener le médecin
Pierre a envoyé chercher le médecin

La subordonnée quasi-factitive prépositionnelle

Verbes : donner, laisser, montrer, porter, apporter, tendre, mettre, vendre, offrir, payer, préparer, verser, servir.

donner à manger
je vous laisse à deviner sa réaction
le catalogue laisse à désirer et à deviner
montrer à faire
mettre à chambrer
payer à boire
préparer à manger
servir à boire

La subordonnée antifactitive

Verbes : chercher, trouver, y avoir, avoir, falloir, vouloir, demander, réclamer, se faire monter

chercher à manger
il y a à manger
il n'y a pas à dire
trouver à manger
trouver à faire dans la maison
trouver à dire / à redire
trouver vite à se consoler
c'est à boire qu'il nous faut
demander à manger

Subordonnées libres et adjectivales


Les deux volets

Les subordonnées infinitives libres peuvent être classées suivant deux axes : les circonstances et les prépositions. Par exemple, la subordonnée pour se protéger contre le froid est une subordonnée finale du type pour et la subordonnée d'avoir trop bu est une subordonnée causale du type de. En principe, à chaque subordonnée infinitive libre une place pourrait être réservée sur chacun des deux axes. Il y a cependant une part importante de subordonnées infinitives libres qui sont inclassables, c'est-à-dire qui n'appartiennent à aucune des circonstances majeures traditionnelles. Nous présentons l'étude des subordonnées infinitives libres en deux volets : celui des sytèmes circonstanciels majeurs et celui des syntagmes prépositionnels. Les deux volets se recouvrent, mais les subordonnée inclassables ne figurent pas dans le premier volet.

Les systèmes circonstanciels majeurs

Le système temporel


Antériorité et postériorité - emplois de base

avant de faire, après faire

[être * après * infinitif]

=être sur le point de

[être * pour * infinitif]

=être sur le point de

[être * à * infinitif], [rester * à * infinitif]

aspect duratif ou habituel

tu es toujours à compter tes sous
elle était à la maison à faire sa sieste ou à écrire des letres
il passe des heures à bricoler
il passe sa vie à se plaindre
il reste des heures à regarder la télé
nous sommes restés des heures à l'attendre

[être long à * infinitif], [être longtemps à * infinitif]

Locutions prépositives construites avec l'infinitif

à la veille de
au moment de
en instance de
en passe de
en train de
en voie de
le temps de
loin de
près de
sur le point de

Emplois divers de l'infinitif passé

après avoir hésité entre diverses hypothèses
il ne nous a pas quitté avant d'avoir lu son poème
il s'est endormi après avoir bu un litre de vin
j'espérais avoir fini pour ajourd'hui
j'espère avoir fini pour demain
je veux être parti dans une heure
je veux m'en être allé avant qu'elle rentre
maintenant il faudrait travailler quatre ou cinq années avant d'avoir mis de côté une si grosse somme (Zola)
ne vendez pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué
tâche d'être rentré pour (sois rentré)
tâchez d'avoir fini cet article (ayez fini)
un film qu'il faut avoir vu
vous vous en irez seulement après avoir terminé votre travail (futur)

n'avoir de cesse

Pierre n'eut pas de cesse que de convaincre Paul

Le système causal


[pour * infinitif]

il a été sérieusement puni pour avoir allumé un pétard à l'école (régi)
ils ont été copieusement hués pour avoir attenté à la personne du roi (libre)

[à * infinitif]

à être si souvent en retard il m'agace

[de * infinitif]

ces rides viennent d'avoir trop pleuré
d'être admirée, elle se sentait plus belle
de l'imaginer malade, les larmes lui venaient aux yeux
l'amour s'avive de se sentir aimé
rien que d'y penser, il s'en réjouissait d'avance
un chien revint, tendant une langue bleue, d'avoir mangé des mûres ou des stylographes
une petite chambre presque touchante d'être si simplette

Subordonnée causale métadiscursive infinitive - type 1

c'était une chanceuse, cette Fanny, d'avoir été épousée par un amoureux honnête
des vers que je venais de faire et que j'avais été idiot de lui montrer
elle a de la chance d'être femme
il montrait vraiment un fier toupet de les appeler en témoignage
je serais injuste de ne pas reconnaître que
tu as eu du flair de venir aujourd'hui
tu es un bon petit garçon de vouloir prendre l'intérêt de tes parents
vous avez un drôle de goût d'aimer une boiteuse

Subordonnée causale métadiscursive infinitive - type 2

où avait-elle eu sa tête de se marier avec un sournois pareil ?
qu'est-ce qu'il nous veut, ce gendarme, de nous examiner comme ça ?
qu'est-ce qui vous a pris de faire peur à ce pauvre homme ?
pour quelle sotte me prenez-vous, de penser qu'une idée pareille ait pu me venir ?

Subordonnée causale métadiscursive infinitive - type 3

qu'as-tu donc à te tracasser la cervelle ainsi ?
qu'est-ce qu'il a à conduire comme ça ?
qu'est-ce qu'il a donc à se fâcher ?
qu'est-ce que tu as à crier comme ça ?

Subordonnée causale métadiscursive infinitive - type 4

est-ce que tu nous prends pour des mendiants, à nous laisser dehors par un temps pareil ?
est-ce qu'ils se fichent de nous, à nous sonner quand il n'y a rien ?

Le système final


Avec pour - corrélation normale du sujet

je ne l'ai pas dit pour le vexer
la foule y est nombreuse pour accueillir le roi

Avec pour - corrélation anormale du sujet

elle a donné son enfant à une vieille pour le ramener au pays
je vous paie pour vous occuper de mes enfants et non pour les dresser contre leur mère
M.l'abbé viendra me prendre ici à midi, pour déjeuner avec lui

Sans pour - les principaux verbes de déplacement

aller
courir
descendre
être (au sens de aller)
monter
partir
rentrer
retourner
revenir
venir

L'infinitif peut être pronominalisé par y : je cours chercher du pain j'y cours. Voir la page connexe Pronoms prépositionnels - y.

Sans pour - verbes autres que les principaux verbes de déplacement

rester, s'arrêter, laisser

reste boire un verre
on s'arrêta goûter dans un village
on l'a laissé à Paris achever ses études

Subordonnée finale en position épithétique

c'est un bâton pour chasser les chiens errants
cherchons de la musique pour danser dessus

Infinitif avec sujet explicite

Vieilli, administratif, populaire.

ci-joint un timbre pour vous avoir la bonté de répondre
de tout quoi nous avons dressé le présent constat pour la partie requérante en faire usage que de droit
envoyez-moi son adresse pour moi lui écrire
il m'a écrit pour moi venir
j'ai écrit à mon cousin pour lui me donner la marche à suivre
où trouver l'argent pour lui voyager
pour ma volonté exprimée plus haut être accomplie
toute ma fortune restera entre les mains de mon notaire, pour ma volonté être accomplie
une poubelle pour les locataires déposer leurs ordures
va chercher le journal pour moi lire

Conjonctions diverses

à cette fin de (populaire)
à l'unique fin de
à seule fin de (autrefois à celle fin)
dans l'intention de
dans le but de
dans le dessein de
en vue de
pour le (seul) plaisir de

Histoire de

on inventait des saints sur l'almanach, histoire de se donner des prétextes de gueuletons
il ragarda dans la direction opposée, histoire de ne le pas saluer au passage

Le système conditionnel


à condition de
à moins de
au risque de
tant qu'à faire que

Infinitif sans conjonction en français canadien

Voir la rubrique L'infinitif dans la prémisse.

avoir pas su parler anglais, la maison partait en feu
l'amener à l'hôpital, dans une semaine on l'enterre
aller pieds nus à l'appel, c'était la mort

Le système concessif


pour concessif

pour avoir la soutane, ils ne gardaient pas moins les mœurs de leurs camarades en blouse
est-on moins malade pour ignorer le nom de sa maladie ?
la victoire, pour être complète, n'en est pas moins d'une application difficile
pour avoir passé deux nuits sans sommeil, vous ne paraissez pas trop fatigué
pour être continue, l'évolution n'est pas uniforme
pour être dévot, je n'en suis pas moins homme
pour être moins mauvaise, la situation n'est pas encore bonne
un certain nombre de textes qui, pour ne pas manquer de verve, sont presque tous d'une préciosité déconcertante

de concessif

mais d'être ingénu, on n'est point sot (rare)

Le système consécutif


Plusieurs sous-types

qui te rend si hardi de troubler men breuvage ?
je ne suis pas si aveugle que ne pas voir que
sa chevelure était crêpée de façon à simuler un nuage
il poussait des cris à ameuter tout le quartier

Le système de thématisation


Les deux prépositions qui admettent l'infinitif sont pour et quant à. La thématisation sans préposition est relâchée mais possible. La thématisation par pour a plusieurs types.

Sans préposition

écrire, vous savez bien que je n'écris pas
vouloir, certes il le voulait
aller au bagne en France ou mourir de faim en Amérique, il aiamit mieux le bagne ici
et puis voyager, pensez donc, on n'avait pas d'argent
réfléchir, j'avais fini
s'balader quand on cherche, on ne trouve pas
se marier à des fins sociales, non

Avec pour - avec répétition du verbe

pour aller, ça va
pour être sauvage, tu es sauvage
pour tomber mal, ça tombe mal

Avec pour - sans répétition du verbe

il ne voulait rien savoir pour divorcer
pour sortir pendant la semaine, il ne fallait pas y penser
il ne veut rien entendre pour acheter une voiture

Thématisation par pour - infinitif * pour * infinitif

crever pour crever, nous préférons crever à ne rien faire (Zola)
mourir pour mourir, je préfère que ce soit ici
mourir pour mourir, ne vaut-il pas mieux mourir agréablement ? (Gervais)
mourir pour mourir, un bel assassinat ne vaut-il pas mieux qu'une longue agonie cancéreuse ?(Nothomb)

L'infinitif dans les syntagmes prépositionnels


Préposition nulle

On trouve l'infinitif absolu dans

la subordonnée finale
la thématisation
certaines locutions (révérence parler)

À

À - subordonnées à couplage distendu


Les trois dimensions de l'analyse de la subordonnée infinitive à couplage distendu sont la paraphrase, la fonction grammaticale et le couplage. C'est un domaine d'une complexité considérable,

Les paraphrases

Paraphrase = qu'on doit

occasion à saisir

Paraphrase = qu'on peut

plats chauds à emporter

Paraphrase = qui

les générations à venir

Paraphrase = à tel point que / tel que

des histoires à faire dresser les cheveux
sentir le vin à tomber à la renverse
ennuyeux à chier
nom à coucher dehors

Paraphrase = au moyen de quoi on peut

machine à laver
fer à repaser
cire à modeler

Paraphrase = matière qui sert à

de l'eau à hydrater les nourrissons

Paraphrase = où on peut

chambre à coucher

Paraphrase = à propos de quoi on peut

les experts trouveront matière à pinailler

Les fonctions grammaticales

épithète
complément prédicatif
adverbe qualifiant l'adjectif
adverbe qualifiant le verbe

Le couplage

Le sujet et les compléments de l'infinitif peuvent être corrélés avec n'importe quel élément de la principale. L'infinitif peut avoir une interprétation active ou passive. La préposition régie par l'infinitif peut être omise. Ce type d'infinitif offre une grande liberté de manœuvre.

À - néogérondif - fondement de jugement

à bien considérer les choses
à bien y réfléchir
à entendre sa voix
à le voir on pourrait penser
à relire tout ce qui précède

À - néogérondif - cause, condition, moyen, manière

à le fréquenter, tu as pris son vice
à lire dans le noir, tu vas t'user les yeux
à ne plus boire de café, je m'endors souvent
à raconter ses maux, souvent on les soulage
à te fatiguer ainsi, tu vas tomber malade
à trop vouloir se dépêcher on risque de
à trop vouloir déboulonner les statues on risque de devenir statue soi-même (Cocteau)
à trop vouloir prouver son innocence on s'incrimine

Construction intéressante : je ne suis pas comme toi, à toujours vouloir gagner à tout prix.

À - néogérondif - duratif ou fréquentatif

elle était devant la porte à l'attendre
il était à dormir dans sa voiture
il est là-haut à travailler
ils étaient à s'embrasser au milieu de la route
ils sont à flâner sur les grands boulevards
ils sont toujours à se chamailler
le linge est à sécher au soleil
les paysans étaient à moissonner
nous étions là en fraude, à voler des gâteaux et de la liqueur
elle est toujours à donner un coup de main
mettre longtemps à

j'en suis encore à me chercher
je n'en étais pas à me laisser prendre aux apparences
nous n'en étions plus à feindre entre nous

accroupie dans le potager à arracher les mauvaises herbes
elle restait vingt minutes aux lavabos, à lire Nietzsche
je demeure tranquille à regarder et à écouter la flamme
qu'est-ce que tu fais à perdre ton temps ici
vivre à

je l'ai surpris par hasard à ne rien faire
nous voilà à rire
vous me trouverez sur le quai de la gare à vous attendre

À - néogérondif - adverbe métadiscursif

à parler franchement
à proprement parler
à vrai dire

À - néogérondif - préposition, conjonction

à partir de
à compter de
à commencer par
à dater de
à supposer que

À - effort

dépenser son existence à faire fortune
il mit plus de vingt ans à la retrouver
il mit quelques instants à comprendre
mettre de l'empressement à
mettre son art à
se tuer à expliquer

À - manière

ardeur à vivre
élégance à accepter
facilité à s'adapter
orgueil à refuser
pudeur à se produire en public
souplesse à se réconcilier
spontanéité à expliquer
vanité à se mettre à leur disposition

De là à...

de là à dire qu'il ment il y a loin
elle était un peu pâle, mais de là à appeler le docteur

À - cause métadiscursive

est-ce qu'ils se fichent de nous, à sonner quand il n'y a rien ? (Zola)
qu'est-ce que vous avez à me ragarder comme ça ?
que veulent-ils de nous, à nous supplier ainsi ?

Afin de

À force de

à force de chercher on va bien trouver
à force de faire peur aux autres on prend peur soi-même
à force de mentir, il perdra la confiance de tout le monde
à force de piétiner d'impatience, il m'est venu des calus au talon (Flaubert)
il s'est cassé la voix à force de crier
vous qui gagnâtes la guerre à force de l'avoir voulu (de Gaulle)

À moins de

à moins d'être tout à fait stupide, le public doit en avoir quelque soupçon

À part

à part vendre la voiture, il ne semblait pas y avoir de solution

Après

Après = outre

après lire, ce que j'aime le mieux, c'est la musique
après boire et dormir, je n'ai pas d'autres occupations (Musset)
après baiser, ce que j'aime le mieux, c'est gamahucher

Après = en train de

Au lieu de

tu peux téléphoner au lieu d'écrire

Avec

les servantes étaient, en effet, avec boire et fumer, son autre consolation contre les misères du temps (Régnier)
je ne crois pas aux choses mortes, et confonds n'être plus avec n'avoir jamais été (Gide)

Contre

je n'ai rien contre aller et venir à n'importe quelle heure

Depuis

il faut tout apprendre, depuis parler jusqu'à mourir (Flaubert)
il est capable de tout, depuis mettre le feu à la maison jusqu'à tuer son meilleur ami
il était bon à tout, depuis vider le pot de chambre de Son Altesse, jusqu'à reconquérir le duché (Bourges)

De

il eût cru manquer de respect d'en agir autrement
ils sont ennuyeux, de nous donner toujours leurs gosses à garder
je suis un àne de n'avoir pas tout de suite deviné
tu as eu de la chance d'avoir choisi une semaine sans pluie

Entre


entre jeter la pièce au feu et la refaire, mon frère balançait
entre voler et faire ça, elle aimait mieux faire ça
il y a loin entre souhaiter et pouvoir
j'hésite entre l'aimer et le haïr

En plus de

flatter en plus d'intriguer

Faute de

faute d'avoir mis de l'huile, la voiture est tombée en panne
ce n'est pas faute d'avoir essayé

Hors

tout dans le monde est vanité, hors aimer Dieu et le servir

Jusque

il est capable de tout, depuis mettre le feu à la maison jusqu'à tuer son meilleur ami
il était bon à tout, depuis vider le pot de chambre de Son Altesse, jusqu'à reconquérir le duché (Bourges)
courir jusqu'à perdre haleine
être plein jusqu'à éclater
ils boivent jusqu'à perdre la tête
je travaillais jusqu'à me crever les yeux
pousser l'audace jusqu'à
aller jusqu'à soutenir que

-Loin de

loin de se décourager
bien loin d'en rougir, j'en suis très fier

Moyennant

moyennant de se conformer aux dispositions de la présente loi

Pour


Subordonnée libre finale

Subordonnée adnominale finale

cherchons de la musique pour danser dessus
il faut trouver une place pour y garer les caravanes
celle-ci est pour dormir, celle-là pour ne pas s'endormir
il ne vaut pas la corde pour le pendre
une méthode pour apprendre le chinois

Subordonnée régie causale

elle la gronda pour être sortie sans sa permission
il a été puni pour avoir menti
il était persécuté pour avoir soutenu la rondeur de la terre

Subordonnée libre causale

il était mort pour s'être baigné dans un étang malsain
il le connaissait pour lui serrer la main parfois
j'ai entendu dire qu'on perd une femme pour la trop aimer
la Jungfrau ne perdit rien pour avoir attendu
le docteur Cottard...dut un jour remettre sa mâchoire qu'il avait décrochée pour avoir trop ri

Subordonnée libre causale métadiscursive

as-tu le cauchemar pour gémir ainsi ?
es-tu devenu fou pour insulter ainsi notre bienfaiteur ?
où est-tu allé pour être ainsi en retard ?
qu'avait-il donc commis pour aller au bagne ?
qu'est-ce que j'ai fait à Dieu pour avoir mis au jour un fils si coupable ?
qui es-tu pour porter des jugements pareils ?

Subordonnée concessive totale

ce deuil national, pour être apaisé, subsiste cependant
est-on moins malade pour ignorer le nom de sa maladie ?
la victoire, pour être complète, n'en est pas moins d'une application difficile
pour avoir modélé quelques méchantes figures, je ne suis pas un sculpteur
pour être dévot, je n'en suis pas moins homme
pour n'être pas de la famille, il n'en avait pas moins pris le deuil
pour n'être pas nouveau, le réquisitoire n'en est pas moins terrible
sa scolarité, pour n'être pas exceptionnellement brillante, s'était déroulée sans heurt

Subordonnée temporelle - suite inattendue

dix sociétés se fondaient un jour pour disparaître le lendemain
étendu sur son lit pour ne plus s'en relever
il a commandé une pizza, pour la décommander l'instant d'après
il cherchait son article pendant des heures pour le retrouver dans la poubelle
il s'endormit, pour n'ouvrir les yeux qu'à neuf heures le lendemain
on ne sortait d'un danger que pour en affronter un autre
que de fois ai-je ainsi bondi de ma lecture à ma fenêtre, pour ne voir rien du tout passer
une mouche éphémère naît à neuf heure du matin pour mourir à cinq heures du soir

Le syntagme [aller * pour * infinitif]

Hugo va pour plonger sa main dans la poche, mais Hoederer la lui saisit (Sartre)
elle va pour l'embrasser, mais elle se ravise

Le syntagme [être * pour * infinitif]

Être destiné à

Être sur le point de

j'étais justement pour sortir quand

Être de nature à, être propre à, être susceptible de

ce n'est pas pour arranger les choses
ce n'est pas pour l'impressionner
ce n'est pas pour le décourager
ce n'est pas pour lui déplaire
ce n'est pas pour me rendre fier

Être en faveur de

je suis pour aller au cinoche ce soir

Sens consécutif

qui suis-je pour juger ?
qui es-tu pour me parler sur ce ton ?

L'infinitif dans la thématisation

pour sortir pendant la semaine, il ne fallait pas y penser
il ne voulait rien savoir pour divorcer

pour aller, ça va
pour être retors, il est retors
pour tomber mal, ça tombe mal

crever pour crever, nous préférons crever à ne rien faire

Nécessité, suffisance, excès

pour mûrir, les tomates ont besoin de soleil

Construction existentielle quasi-relative

Avoir, il y a, il se trouve, il ne manque pas

il se trouve toujours des gens pour dire que
il ne manque pas de gens, à gauche et à droite, pour me reprocher mes deux mille hectares de bois
tu as quelqu'un pour t'accompagner ?

Il n'y a que

il n'y a que les civils pour confondre l'honneur militaire et la réussite
il n'y a rien comme le patriotisme pour soûler les gens
il n'y a qu'un bourgeois pour faire ça

Introducteur de subordonnée sujet

ça demande une heure pour nettoyer
c'est le diable pour s'entendre

Préposition à tout faire

avoir des difficultés pour
faire des manières pour
ils ne se cachaient point pour le leur dire
ne pas hésiter pour
ne pas se gêner pour
sa voix tremblait pour répondre à son père

Gratuité

jouer pour jouer
mentir pour mentir
changer pour changer

La subordonnée développe la principale

son premier geste fut pour les chasser
nos premières paroles furent pour constater que le temps était un joli temps de saison
il se mit à parler de la guerre et ce fut naturellement pour la maudire

Locutions pseudo-finales métadiscursives

pour ainsi dire
pour changer de sujet
pour conclure
pour dire la vérité
pour être exact
pour en donner un exemple
pour ne pas dire
pour ne pas le nommer
pour tout dire

Adéquation

Verbes

[pour * infinitif] est le complément primaire

convenir
réussir
s'y entendre
servir
être là
faire (comment fait-il pour)
s'y prendre (comment s'y prend-il pour)

[pour * infinitif] est le complément secondaire

abuser de
compter sur
penser à
profiter de
s'en remettre à
se servir de

chercher
choisir
désigner
employer
préférer
proposer
recruter
retenir
trouver
utiliser

Noms

art
autorisation
courage
démarche
demande
effort
endroit
facilité
force
formule
habileté
invention
méthode
moment
motif
moyen
occasion
passion
permission
prétexte
promptitude
raison
répugnance
remède
ressource
secret
talent
tentative

Adjectifs

admirable
adroit
avantageux
bâti
bien placé
bon
choisi
commode
compétent
délicieux
désigné
destiné
efficace
excellent
faible
fait
favorable
formidable
habile
impuissant
incomparable
incompétent
incomplet
infaillible
inutile
libre
mauvais
mûr
né
organisé
paresseux
payé
préparé
prêt
preparé
qualifié
sûr
tentant
utile
zélé

Adverbes

à la bonne place
à merveille
à temps
au bon moment pour
en bonne voie
en retard
en route

Champs de rection spécifiques

La préposition pour est régie dans certains champs sémantiques :

Prédication

connaître
désigner
être réputé
employer
passer
poser
reconnaître

Accord

conspirer
être d'accord
être unanimes
s'accorder
s'entendre

Préparatifs

étudier
s'arranger
se préparer
entraîner
prévu

Souhaits

attendre
insister
presser
prier
voter

Compensation

compenser
condamner
féliciter
payer
punir
remercier

-Près de

ce malentendu n'est pas près de finir
il était près d'arriver à ses fins
je ne suis pas près de l'oublier
le soleil est près de se lever
les démarches étaient près d'aboutir

Quant à

quant à dire une chose pareille, je n'oserais pas
quant à m'abaisser à ce point, pas question

Quitte à

disons la vérité, quitte à faire de la peine
quitte à s'ennuyer, ils préfèrent rester chez eux

Sans

sans exagérer
sans hésiter
sans le savoir
sans tergiverser
sans parler de
non sans rechigner

être deux jours sans boire et sans manger
je ne suis pas sans avoir des doutes sur son honnêteté
la situation n'est pas sans nous inquiéter
vous n'êtes pas sans savoir que
je fus un moment sans comprendre

-Sauf à

ce prince aimait à se servir de ses intrigants, sauf à les loger ensuite dans une cage de fer
il accepte de nous aider, sauf à nous critiquer si nous échouons
il continuera à jouer, sauf à la rendre malheureuse
les enfants iraient volontiers tout nus, sauf à garder un couvre-chef de leur goût

La proposition qui suit n'est pas un exemple de l'infinitif avec sauf à, mais de l'entrelacement de l'infinitif avec à régi par bon et de rien sauf : elle ne se sentait bonne à rien, sauf à se promener.

Sitôt

sitôt le voir entrer


Tant qu'à

tant qu'à faire, faites-le bien
tant qu'à lui pardonner, pardonne-lui de bon cœur
tant qu'à être simple soldat, j'aime mieux être dans l'aviation que dans l'infanterie
tant qu'à vendre à perte, fermons la boutique

Vers

son emportement naturel va le faire basculer vers ne plus rien croire

Faible verbalité entraînée par certaines prépositions


Subordonnées relatives

La subordonnée relative infinitive de besoin et recherche


Plusieurs sous-types

il n'y a personne à qui parler
il avait enfin à qui parler
sans nul à qui s'ouvrir
je voudrais trouver quelqu'un avec qui partager mes problèmes
je cherche un endroit où me cacher
y a-t-il aucun endroit où se cacher ?
il cherche un prêtre à qui se confesser
il cherche un sac dans lequel mettre ses affaires
il n'y a nulle part où se reposer
pour l'intelligence, elle a de qui tenir du côté maternel
apportez-moi de quoi écrire
il était le seul à qui demander le chemin
c'est un miroir où se contempler
les règles d'après lesquelles vivre
avoir de quoi vivre
il n'y avait pas de quoi s'alarmer
il y a là de quoi alimenter le chroniques
avoir de quoi se marier
il y vivait en sage, d'une petite rente modique, de quoi vivre et cultiver quelque fleurs
cela a de quoi surprendre
il a dormi dix heures, largement de quoi récupérer des fatigues du voyage
elle avait toujours sur elle de quoi être fusillée dix fois si les Allemends l'avaient arrêtée
il cherchait de quoi fumer

La subordonnée relative infinitive existentielle régie


Plusieurs sous-types

il était le premier à partir
il était le dernier à prendre la parole
il était le plus jeune à être sélectionné
il était le seul à parler le dialecte
ils étaient cinq mille à manifester
nous étions cinq à préparer le concours
nous sommes plusieurs à vouloir partir
nous sommes certains à penser que
ils étaient nombreux à porter plainte
s'il y avait quelqu'un d'autre à connaître le mot de passe
il n'y a qu'elle sur terre à connaître ce secret

Aspects divers

L'interprétation passive de l'infinitif

Constructions factitives

la sorcière fait manger les enfants à l'ogre

Constructions quasi-factitives

envoyer chercher du vin

Constructions de perception

il s'est vu retirer son permis de conduire
je lui ai entendu raconter cette histoire

Subordonnées infinitives à couplage distendu

pièces à fournir par les intéressés
maison à vendre

La montée objet-sujet

bon à boire

Avec pour

il a laissé une enveloppe pour remettre à sa femme

Cas isolés divers

un poulet prêt à manger

Sujet explicite de l'infinitif


Dans la principale

pas sérieux s'abstenir
moi trahir un ami
un père se cacher pour voir ses filles

Dans la subordonnée finale

une poubelle pour les locataires déposer leurs ordures
j'ai emporté le livre pour moi lire das le train

Dans la subordonnée sujet

il est fréquent pour...de
il est normal pour... de

Dans la subordonnée sujet d'apposition prédicative

la nécessité pour...de
la possibilité pour... de

Pronoms corrélés avec un infinitif sans sujet explicite

ce qu'ils veulent c'est d'en profiter eux aussi
quand vous avez réussi à tomber vous aussi malade

Corrélation du sujet de l'infinitif

Le sujet de la subordonnée infinitive régie peut être corrélé avec n'importe quel agent de la principale : nous lui avons promis de le visiter (sujet), nous l'avons prié de nous visiter (objet direct). Toutes cibles de corrélation sont grammaticales.

La corrélation du sujet de la subordonnée infinitive adverbiale avec un autre élément de la principale que son sujet est critiquée mais courante :

qu'est-ce qui t'amène sans être appelé ?
j'ai mon fils pour m'aider

Verbes quasi-auxiliaires


aller - 1

je vais vous raconter une belle histoire

aller - 2

n'allez pas me raconter des histoires

venir de

il vient d'arriver

venir à

il venait à mourir
les vivres venaient à manquer

avoir à

j'ai à finir mon travail
j'ai un travail à finir

voir - auxiliaire de passivation

il se voit récompenser de ses efforts
il s'est vu retirer son permis

faire - 1

il ne fait que regarder la télé toute la journée

faire - 2

tu as bien fait de refuser

faire - 3

avoir vite fait de

faire - 4

tant faire que de

pouvoir - optatif

puisse-t-il guérir rapidement

pouvoir - concessif

aussi étrange que cela puisse paraître

devoir - futur supplétif

si une nouvelle guerre doit se produire (avec si)
je ne crois pas qu'il doive venir (futur du subjonctif)
elle ne devait jamais le lui pardonner (futur dans le passé)
un éloignement qu'il savait devoir être très long (futur de l'infinitif)

devoir - semi-concessif

dussé-je perdre de l'argent, j'irais jusqu'au procès
quand je devrais y laisser des plumes

devoir - concessif

quelque traitement que nous devions souffrir

Les temps de l'infinitif


Emplois métadiscursifs de l'infinitif

est-ce que tu l'aimes, ce qui s'appelle « aimer » ?

il y a aimer et aimer

RETOUR EN HAUT DE PAGE