Le système de conjugaison - le verbe auxiliaire
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
Le système de conjugaison - le verbe auxiliaire (82)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Le système de conjugaison - le verbe auxiliaire (82)

SOMMAIRE

Les trois voix et les deux verbes auxiliaires

La voix active

Un groupe fermé de verbes construisent leurs temps composés avec être. Tous les autres verbes se conjuguent avec avoir.

Tous les verbes qui se conjuguent avec l'auxiliaire être sont des verbes intransitifs exprimant une idée de mouvement ou de changement d'état.

La voix pronominale

Tous les verbes emploient l'auxiliaire être dans les formes composées de la voix pronominale. Dans la langue commune, le choix du verbe auxiliaire ne dépend pas du cas du pronom réfléchi : elle s'est offerte à Pierre contient le cas objet direct et il s'est offert une nouvelle voiture contient le cas objet indirect. Dans la langue populaire on trouve parfois l'auxiliaire avoir avec le cas objet indirect : elle s'a offert un nouvelle voiture.

À première vue, la proposition à la place du juge je m'aurais condamné à mort semble agrammaticale. En fait, c'est un usage créatif de la grammaire, au service d'un besoin auquel la grammaire elle-même ne pourvoit pas. Autre exemple : à sa place je ne m'aurais pas foutu dehors en me traitant de cinglé (M. Cousin)

Exemple intéressant qui illustre l'emploi des deux auxiliaires à travers un seul verbe : merci de vous être et pardon de vous avoir dérangé. C'est de l'acrobatie grammaticale agrammaticale. Nous la trouvons à la fois merveilleuse et fautive, puisqu'elle consiste à coordonner deux infinifs à sujets sous-entendus différents.

La voix passive

Le verbe fléchi de toutes les formes de la voix passive est le verbe être, qui prend l'auxiliaire avoir dans les formes composées.

L'interprétation non passive de certains participes passés


Les catégories de verbes se conjuguant avec être

Le noyau dur des verbes conjugués avec être

Certains verbes intransitifs se conjuguent toujours avec être, archaïsmes et régionalismes à part.

Les verbes toujours conjugués avec être :

advenir
aller
arriver
choir
décéder
devenir
échoir
entrer
intervenir
monter
mourir
naître
obvenir
partir
parvenir
provenir
provenir
redevenir
rentrer
repartir (= partir de nouveau)
ressortir (= sortir de nouveau)
rester
retomber
retourner
revenir
sortir
survenir
tomber
venir

Les verbes du type intransitif / transitif

Plusieurs des verbes énumérés ci-dessus ont un sens intransitif et un sens transitif. Ces verbes se conjuguent avec avoir dans le sens transitif et avec être dans le sens intransitif. Exemples :

descendre
entrer
monter
remonter
rentrer
ressortir (= sortir de nouveau)
retourner
sortir
tomber

Les verbes du type action / état

Certains verbes intransitifs peuvent exprimer soit l'action elle-même, soit l'état final de l'action. L'opposition action / état s'appelle aussi opposition procès / résultat. D'après la règle théorique énoncée dans les grammaires traditionnelles, ces verbes se conjuguent avec avoir quand ils expriment l'action et avec être quand ils expriment l'état final. En pratique, avoir est souvent préféré pour les deux aspects du verbe. Exemples :

accourir
descendre
disparaître
grimper
paraître
passer
résulter

Le récit des découvertes a paru en janvier ; depuis que le récit des découvertes est paru, la situation a évolué

les candidats sont accourus de toute la région (résultat, état), mais dès qu'ils ont entendeu les appels à l'aide, ils ont accouru au lieu de l'accident (procès, action)

Ce groupe de verbes action / état n'est pas homogène. Plus exactement, il s'agit d'une double hétérogénéité.

Certains membres du groupe se construisent avec être plus souvent que d'autres : il est accouru est plus courant que il en est résulté.

Tous les modes et temps d'un membre donné de ce groupe n'ont pas nécessairement le même comportement homogène. Le verbe grimper ne se construit plus guère avec l'auxiliaire être dans ses formes fléchies, mais son participe passé employé épithétiquement peut avoir un sens actif résultatif : le petit garçon, grimpé sur un âne, jouait fièrement les cavaliers

Conflit des types intransitif / transitif et action / état

Les interprétations transitives exigent l'emploi de avoir. Les interprétations intransitives du type action exigent l'emploi de avoir. Les interprétations intransitives du type état permettent l'emploi de être.

Facteurs sémantiques divers

Avec paraître, être est préféré avec le sens de être publié ; avoir est plus fréquent dans les autres cas.

Avec monter, être est plus courant si le sujet est une personne, avoir est plus courant si le sujet est une chose (prix, température).

En théorie, convenir se conjugue avec avoir quand il signifie être approprié et avec être quand il signifie tomber d'accord. En pratique, avoir est toujours possible.

Demeurer se conjugue avec avoir quand il signifie habiter et avec être quand il signifie rester.

Échapper suit la règle action / état au sens propre et prend l'auxiliaire avoir au sens figuré (ne pas être saisi ou remarqué).

Le verbe être

Le verbe être lui-même prend l'auxiliaire avoir, sauf dans la langue populaire de certaines régions (comme en italien).

RETOUR EN HAUT DE PAGE