L'adjectif comme complément - vue d'ensemble
HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      INDEX


TITRE
L'adjectif comme complément - vue d'ensemble (51)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
L'adjectif comme complément - vue d'ensemble (51)

SOMMAIRE

Remarque terminologique

Par « adjectif » nous entendons toujours « adjectif qualificatif ». Nous n'employons pas les termes « adjectif démonstratif », « adjectif possessif », « adjectif relatif », « adjectif numéral », « adjectif indéfini » etc.

La différenciation du sens selon la fonction grammaticale

Comme complément, l'adjectif peut remplir un nombre considérable de fonctions grammaticales, telles que les fonctions d'épithète, d'adverbe ou de prédicat. Le sens de l'adjectif est susceptible de différenciation selon la fonction. Par exemple, l'adverbe vite s'attache à n'importe quel verbe (respirer, apprendre, manger, vieillir), mais l'adjectif vite ne s'emploie que dans les domaines tels que le corps et la mécanique (ces chevaux sont vites, une voiture vite, le pouls fort vite).

L'épithète


Font l'objet de l'étude du groupe nominal

la place de l'épithète

la descriptivité et la restrictivité

les adjectifs non prédicables

(un blessé grave n'est pas grave et un instituteur primaire n'est pas primaire)

la famille étendue des épithètes (syntagme prépositionnel, subordonnée relative, etc.)

L'adjectif sélecteur comme élément corrélé


Pierre a seul réalisé que
Pierre a le premier réalisé que

Le complément prédicatif


L'adverbe morphologiquement marqué


Le syntagme [adjectif * ment] est exocentrique. Le quasi-noyau est ment ; le quasi-complément est l'adjectif.

L'adjectif adverbal (sic)


s'arrêter court

L'adjectif qualifiant un adjectif


ivre mort

L'adverbe accordé


elle était toute rayonnante

La quasi-prédication


La réduction prédicative


furieux, il sortit de la salle sans rien dire

L'adjectif dans la thématisation par pour

pour intelligente, ça elle l'est


L'adjectif et la pronominalisation


elle en porte une rouge
elle en porte des rouges

Pour l'adjectif et la pronominalisation partielle, voir la page connexe Le groupe nominal - la pronominalisation partielle.

il y a deux socialismes, un bon et un mauvais (Flaubert - opinion d'Arnoux)

L'adjectif dans les locutions prépositionnelles spécifiques


Le pronom nominal qualifié


rien d'intéressant
quelque chose d'intéressant

Voir aussi la page connexe La négation verbale - ne...que... - rubrique Il n'y a de * adjectif * que.

L'adjectif comme délimiteur


L'adjectif nominalisé par des moyens lexicaux et syntaxiques


La morphologie déadjectivale

L'étude détaillée de la morphologie déadjectivale dépasse le cadre de ce travail. Nous nous bornons à quelques remarques.

Les dérivations déadjectivales sont des syntagmes exocentriques. Par exemple, le nom abstrait déadjectival peut être représenté par

[nom :: adjectif * formant-déadjectival-nominal]

Le quasi-noyau est le formant déadjectival-nominal, le quasi-complément est l'adjectif.

Il y a plusieurs formants : , ie, eur, tude, etc. Leur distribution est irrégulière. La forme du nom abstrait de l'adjectif est un fait lexical arbitraire que l'apprenant natif ou non natif apprend au cas par cas. Si aucun des formants n'est possible, la solution par défaut est le syntagme [caractère * adjectif].

RETOUR EN HAUT DE PAGE