HAUT DE PAGE

PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
Le groupe nominal - compléments - la possession prédicative (31)

ASCENDANCE

PAGES SŒURS
Le groupe nominal - compléments - la possession prédicative (31)

SOMMAIRE
Introduction
Type de possession prédicative : objet de définition
Type de possession prédicative : guillemets linguistiques
Type de possession prédicative : géographie et calendrier
Type de possession prédicative : occupations, titres, rangs
Type de possession prédicative : jugement
Jugement négatif
Jugement positif
La question de la catégorie de « possession »
La question de la prédication neutre
La question de la définitude et de l'indéfinitude
La question de l'accord
La qualification de la possession prédicative
Pronom personnel disjoint comme sujet
Drôle
Espèce
Type de possession prédicative : nom déadjectival

Introduction

Définition et terminologie

Sur cette page, nous examinons un certain nombre de syntagmes du type

[nom-1 * de * nom-2]

qui ont pour particularité commune le fait que leur constituant de gauche (nom-1) est analogue à un prédicat et leur constituant de droite (nom-2) est analogue à un sujet. La source de l'expression cet imbécile de grammairien est ce grammairien est un imbécile. De même, la source de l'expression l'île de Crète est Crète est une île. Grammairien et Crète sont analogues à des sujets, imbécile et île sont analogues à des prédicats.

Pour plus de commodité, nous appelons le constituant de gauche la « possession » et le constituant de droite, le « possesseur », bien que les syntagmes que nous examinons sur cette page n'aient rien à voir avec la possession proprement dite. Quant au syntagme lui-même, nous le nommons la « possession prédicative ».

Distribution anomale des rôles de noyau et de complément

L'expression le livre de Pierre fait penser à un livre. Le noyau du syntagme [possession * de * possesseur] est presque toujours la possession.

Dans les cas de cet imbécile de grammairien et de l'île de Crète, la distribution des rôles de noyau et de complément est atypique : cet imbécile de grammairien fait penser surtout à un grammairien et l'île de Crète a la même dénotation que Crète. Le « possesseur » est le noyau et la « possession » est le complément.

La possession prédicative n'est pas le seul type de possession à avoir un comportement anomal de complément. Les délimiteurs et les catégorisateurs, eux aussi, cèdent le rôle de noyau au possesseur : un plein verre de vin ne fait pas penser à un verre, mais à du vin, et une espèce de boîte évoque l'idée de boîte.

Types de possession prédicative

La possession prédicative a cinq types :

objet de définition

guillemets linguistiques

géographie et calendrier

jugement

épithète déadjectivale

Type de possession prédicative : objet de définition

Certain noms abstraits peuvent désigner des choses qui appellent une définition, une explication, une élaboration. L'idée de nombre premier définit l'idée dont le locuteur se propose de parler. Le crime de lèse-majesté est un type particulier de crime. La vertu de patience est un type particulier de vertu. Plus généralement, ce de a la valeur de consistant dans ou à savoir.

Quelques noms qui servent souvent d'objet de définition :

accusation
acte
apparence
art
bonne grâce
certitude
constatation
conviction
crime
détail
difficulté
don
effet
espoir
fait
faveur
gentillesse
goût
honneur
hypothèse
idée
impression
intention
nouvelle
obligeance
observation
occasion
particularité
phénomène
plaisir
plan
possibilité
prétention
probabilité
problème
promesse
révélation
secret
tentation
théorie
vertu
volonté

Souvent ces noms introduisent une subordonnée dont le rôle ressemble à celui du possesseur. Voir la page connexe La subordonnée sujet d'apposition prédicative.

Type de possession prédicative : guillemets linguistiques

Le mot de liberté équivaut à le mot « liberté ». Cette équivalence en révèle une autre : il y a une forte analogie entre la possession prédicative et l'apposition. Voir la page connexe Le groupe nominal - compléments - le complément nominal direct.

le mot de gueux
le nom de Dupont
le doux nom de mère
le cri de « sauve qui peut »
le titre de directeur

On trouve son roman des Misérables chez Sainte-Beuve. Cet usage est vieilli.

Cette construction peut subir une transformation curieuse : la pseudo-possession (le constituant de gauche) est extraite comme si elle était un noyau. La transformation

le nom de thérapeute de thérapeute il n'a que le nom

est modelée sur

la beauté de Marie de Marie, il ne s'intéresse qu'à la beauté

bien que la structure sous-jacente de le nom de thérapeute soit l'inverse de celle de la beauté de Marie.

Un autre exemple : un système qui n'a de socialiste que le nom.

Type de possession prédicative : géographie et calendrier

jour de Noël
l'île de Chypre
la fête de Pâques
la rivière de Seine
la ville de Paris
le beau pays d'Italie
le fleuve du Rhône (ne se dit plus)
le mois de juin
le royaume de Belgique
les provinces du Maine, de la Bretagne et de l'Anjou (archaïsant)
la ville de Paris et celle de Rome (archaïsant)

Côté possession, on trouve des noms d'ordre spatiotemporel désignant des ensembles. Côté possesseur, on trouve des noms désignant des membres de ces ensembles : Paris est un membre de l'ensemble des villes.

Type de possession prédicative : occupations, titres, rangs

la profession de dentiste
le métier d'acteur
le rang de colonel
le titre de prince

En principe, le noyau peut être qualifié par un pronom possessif, mais ce tour est sorti de l'usage.

le rang de votre maître où je suis destiné (le rang auquel je suis destiné est votre maître)
le titre de ton épouse (mon titre est ton épouse)

Type de possession prédicative : jugement

Jugement négatif

Dieu sait si leur damnée de musique me donne envie de danser (Musset)
ce bête de bonheur
ce bon Dieu de froid
ce bon Dieu de sapin
ce bordel de froid
ce chameau de Juliette
ce chien de métier
ce cochon de Morin (Maupassant)
ce coquin de sort
ce fripon de valet
ce laideron de mot (Hermant)
ce maraud d'ingénieur commercial
ce pauvre diable d'honnête homme
ce putain d'adjudant
ce putain d'ordinateur
ce sainte nitouche de Pierre
ce saleté de microbe
ce saloperie de vent
ces pourris de députés
ces ringards de socialistes
ces sacré nom de Prussiens
cet âne de toubib
cet andouille de médecin
cet idiot de créationniste
cet imbécile de grammairien
cet importun d'agent immobilier
cette bon Dieu de télé qui ne marche pas
cette bon sang de bagnole
cette canaille d'informaticien
cette canaille de Briand (Léautaud)
cette chienne de vie
cette coquine de bouteille
cette cruche de Marie
cette diable d'habitude
cette diable de Vendée (Hugo)
cette diable de blessure (Stendhal)
cette diable de femme
cette gueuse de presse (Zola)
cette monstre de mère
cette putain de ferraille
cette saleté de temps
cette saloperie de sapin
cette sapristi de bagnole
de vilaines bêtes d'araignées noires (Loti)
la putain de pendule (Giono)
leur damnée de musique
mon coquin de domestique
mon crétin de propriétaire
mon fripon de valet
mon grand dadais de fils
mon idiot de voisin
mon imbécile de mari
mon vache de frère
notre saint homme de camarade
sa diablesse de femme (Stendhal)
sa folle de mère
sa réactionnaire de famille
son chef-d'œuvre de robe
son diable de chapeau
son vieil avare de père
un bête de mariage
un bougre d'homme
un chien de métier
un diable de garçon
un diable de vent
un purée de jeu
un putain de temps
une bête de migraine
une bougre de femme
une chienne de migraine
une chienne de vie
une crisse de bonne femme
une diable de fille
une diablesse de fille
une grande baraque de maison (Zola)
une grande diablesse de jument
une nom de dieu de bonne femme
une trou de cul de loi
vous nous avez posé un vache de lapin

Jugement positif

ce bijou de sonate
son chef-d'œuvre de robe
son grand médecin de père
ton génie de fils
mon phénomène de chauffeur
un amour d'enfant
un ange d'enfant
un beau brin de fille
une merveille de voiture

La question de la catégorie de « possession »

Le constituant prédicatif (cet imbécile dans cet imbécile de grammairien) est toujours un nom ou un adjectif aisément nominalisable :

ce scandaleux de film
ce timide de Pierre
cette flatteuse de Juliette
cette impertinente de gamine
votre pieuse de concubine

La question de la prédication neutre

En principe, le prédicat (la possession) doit avoir une connotation affective, positive ou négative : *ce médecin de Pierre et *cette secrétaire de Juliette sont exclus.

Cependant, la prédication neutre est possible avec un pronom possessif :

pronom possessif * prédicat * de * sujet

ma Parisienne de sœur
sa concierge de mère
sa ministre de femme
sa mondaine de mère
son député de mari
son grand médecin de père
ton Dupont de beau-fils
ton violoniste d'amant
votre ours de mari

pronom possessif * sujet * de * prédicat

son Autriche de pays
son sacré Léon de frère
ton Pierre de mari

La question de la définitude et de l'indéfinitude

Le syntagme inclut toujours un définiteur (le, ce, mon) ou un indéfiniteur existentiel. L'indéfiniteur non existentiel n'est pas acceptable. Les propositions le crétin d'inspecteur m'a téléphoné et un crétin d'inspecteur m'a téléphoné sont grammaticales, mais *un crétin d'inspecteur ne téléphonera jamais dans la soirée sonne bizarre.

La question de l'accord

Règle de base

En première approximation, l'article, le pronom adjectival et l'épithète à l'intérieur du groupe nominal, ainsi que les renvois ultérieurs, s'accordent avec le noyau.

Accord à l'intérieur du groupe nominal

ce bête de bonheur
ce putain d'ordinateur
ce sainte nitouche de Pierre
ce saleté de microbe
ce saloperie de vent
ces sacré nom de Prussiens
cet andouille de médecin
cette bon sang de bagnole
cette diable d'habitude
cette monstre de mère
mon vache de frère
un bête de mariage
un purée de jeu
un putain de temps
une diable de fille
une nom de dieu de bonne femme
une trou de cul de loi

Renvoi ultérieur

cet andouille de médecin est stupéfiant

Exceptions - conservation du sens lexical originel

Cependant, si le prédicat a une forte capacité à conserver son sens lexical originel, l'accord se porte sur lui à l'intérieur du groupe nominal, mais pas au-delà.

ce bijou de symphonie sera inscrit dans tous les répertoires
ton phénomène de fille est bien distraite (*ton phénomène de fille est bien distrait)
son chef-d'œuvre de robe
cette canaille d'informaticien
cette saleté de temps

On peut se servir de véritable comme réactif. On peut dire

cette symphonie est un véritable bijou
ta fille est un véritable phénomène
sa robe est un véritable chef-d'œuvre
cet informaticien est une véritable canaille
?ce temps est une véritable saleté

En revanche, on ne peut pas dire

*cet ordinateur est une véritable putain
*ce mariage est une véritable bête

Admettons cependant que la fiabilité de ce test n'est pas absolue. Tout compte fait, l'accord en présence d'une possession prédicative recèle des problèmes qui restent à explorer.

Exceptions - diable

Le féminin diablesse existe, mais on ne s'en sert pas toujours : on trouve sa diablesse de fille, aussi bien que sa diable de fille.

La qualification de la possession prédicative

La possession prédicative ne peut être qualifiée que par certaines épithètes spécifiques. Les expressions ce satané imbécile de Pierre et ce pauvre imbécile de Pierre sont grammaticales, l'expression *cet imbécile maladroit de Pierre ne l'est pas.

Voir la classification des épithètes à la page connexe Le groupe nominal - compléments - l'épithète adjectivale. Satané, sacré et maudit sont des adjectifs non prédicables. Pauvre est un adjectif antéposé à sens spécialisé.

Pronom personnel disjoint comme sujet

Notons que le groupe nominal n'est pas le seul syntagme à admettre un complément possession prédicative. Dans la langue écrite, on trouve pauvre de moi, pauvre d'elle, pauvres de nous.

Drôle

Voir la page connexe La place de l'épithète.

Espèce

Espèce ressemble aux noms de jugement négatif que nous venons d'examiner, mais il ne se comporte pas en possession prédicative. Son emploi s'inscrit dans un cadre syntaxique différent. La structure de espèce d'idiot et celle de cet idiot de Pierre sont différentes. Voir la page connexe Le groupe nominal - compléments - le catégorisateur.

Type de possession prédicative : nom déadjectival

Le remplacement de l'adjectif par le nom déadjectival correspondant est un tour littéraire affecté, que se plaisait à critiquer Maupassant.

au milieu de cette ombre, par endroits, brillaient des blancheurs de baïonnettes (Flaubert)
il semblait que l'ennemi se fût dispersé et comme fondu dans l'immensité des campagnes (Saint-Exupéry)
la pluie tombait sur la propreté des vitres

RETOUR EN HAUT DE PAGE