PAGE D'ACCUEIL      TABLE DES MATIÈRES      

RECHERCHE PAR MOTS-CLÉS      RECHERCHE PAR MOTS DISPERSÉS      RECHERCHE PAR MOTS CONSÉCUTIFS


TITRE
La place de l'épithète (28)

ASCENDANCE
Manuel de la grammaire française (0)
Les syntagmes de base (4)
Le groupe nominal (6)
Le groupe nominal - compléments - l'épithète adjectivale (25)

PAGES SŒURS
La place de l'épithète (28)

SOMMAIRE
Sens primaire et sens secondaire
Adjectifs de catégorisation
Dissociation sémantique
Adjectifs généralement antéposés
Antéposition descriptive
Épithètes ornementales
Antéposition littéraire
Adjectif antéposé d'approximation
Adjectifs irréguliers
Mots composés, locutions
Locutions métalinguistiques
Noms de lieu
Numéraux ordinaux
Exceptions archaïques et régionales
Le nom encadré d'épithètes
Postposition en raison de la longueur du syntagme épithète
Juxtaposition des épithètes
Coordination des épithètes
L'emploi simultané d'une épithète et d'un numéral cardinal
La position d'une épithète se rapportant à un nom enchâssé
Antéposition d'apostrophe
Le rôle du nombre de syllabes
L'effet de l'adverbe de degré sur l'interprétation spécialisée
L'ordre des adjectifs
La liaison entre l'adjectif antéposé et le nom
Remarques

Sens primaire et sens secondaire

En règle générale, la postposition produit le sens primaire et l'antéposition est réservée au sens secondaire. On verra cependant de nombreuses exceptions à cette règle.

Adjectifs de catégorisation

Les adjectifs de catégorisation doivent toujours être postposés. Pour les autres particularités des adjectifs de catégorisation, voir la page connexe L'épithète adjectivale - types d'emploi.

*un ferroviaire horaire
*un gouvernemental remaniement
*un hertzien faisceau

Dissociation sémantique

Pour l'étude des adjectifs dont le sens dépend de la position, voir la page connexe La place de l'épithète - dissociation sémantique.

Les exemples qui suivent illustrent la dissociation sémantique.

à haute voix / à voix haute
adolescent, jeune homme, puis homme jeune
la jeune femme bientôt ne sera qu'une femme jeune
marqué par sa mauvaise vie et blessé par la vie mauvaise

Adjectifs généralement antéposés

L'antéposition ne s'explique pas par des règles sémantiques : on dit belle femme et grand-messe mais femme laide et messe basse.

autre
beau
bienheureux
bon
brave
cedit
ci-devant
demi
dénommé
dive
estimé
fichu
fieffé
foutu
grand
gros
honoré
joli
ledit
mauvais
meilleur
moindre
mondit
petit
piètre
pire
prétendu
prime
regretté
révérend
satané
signalé
soi-disant
susdit
vénéré

Antéposition descriptive

L'antéposition d'une épithète qui est normalement postposée ouvre la possibilité d'une interprétation descriptive. Antéposition et descriptivité ne sont pas synonymes, mais elles sont fortement corrélées. L'antéposition descriptive s'observe souvent avec les épithètes de jugement favorable ou défavorable. J'ai vu un excellent film n'est pas une évaluation précise du film. Pour insister sur la haute qualité du film, il vaut mieux dire j'ai vu un film excellent. On peut faire des compliments à un employé sur son irréprochable tenue, mais s'il la néglige, on a intérêt à lui réclamer une tenue irréprochable.

affreux cauchemar
aimable clientèle
bref entretien
brillante carrière
charmante vendeuse
cinglants démentis
cruel tyran
dévoué serviteur
éclatante victoire
éleagntes Françaises
éminent collaborateur
émouvante cérémonie
facile victoire
fidèle compagnon
habile observateur
imperceptible froncement de sourcil
indestructible confiance
infaillible instinct
infortuné vieillard
insoutenable légèreté de l'être
insupportable ennui
interminable conversation
invraisamblable scénario
irréparable malheur
irréprochable tenue
irrespirable atmosphère
libre Québec
lourd passé
magnifique paysage
méprisable individu
nauséabonde odeur de moisi
odieux attentat
palpitant témoignage
pénible obligation
précieux compagnon
vaste océan
vertes prairies

Cumul de l'antéposition et de la postposition du même adjectif dans la langue littéraire

tout ce qu'elle faisait prenait un sens nouveau et une nouvelle importance (Blondin)
elle avait créé un univers de douleurs vagues et de vagues joies (Mauriac)
des marronniers grillés tombent déjà les feuilles tristes autour des tristes lampadaires (D'Houville)

Quelques adjectifs expressifs qui se prêtent à l'antéposition descriptive :

abominable
admirable
adorable
affreux
atroce
délicieux
énorme
époustouflant
épouvantable
effrayant
exceptionnel
extraordinire
fabuleux
horrible
infini
inoubliable
interminable
merveilleux
palpitant
pittoresque
prodigieux
redoutable
remarquable
spectaculaire
sympathique
ultime

Plus le sens d'un adjectif est subjectif, abstrait ou vague, plus son antéposition descriptive est naturelle. Le sens figuré s'antépose plus aisément que le sens propre.

Épithètes ornementales

l'artificieux Ulysse
la belle Hélène
la douce France
le bouillant Achille
le divin Platon
le sage Nestor

L'épithète ornementale s'appelle aussi épithète homérique. Les épithètes saint et bienheureux ne sont, au fond, que des épithètes ornementales de la mythologie chrétienne.

L'épithète ornementale postposée relève de l'apposition. Voir la page connexe Le groupe nominal - compléments - le complément nominal direct.

Bruges la morte (Rodenbach)
Simon le pathétique (Giraudoux)
Venise la rouge (Musset)

Antéposition littéraire

Le registre littéraire ne connaît aucune limite à l'antéposition de l'épithète. L'épithète antéposée peut être qualifiée par un adverbe de degré antéposé.

ces presque insensibles meurtrissures (Maupassant)
cette d'ailleurs assez jolie gouache (Verlaine)
d'une non moins parfaite et grandiloquente similitude
il faut une fièrement jolie femme pour un si beau bouquet (Hugo)
j'allais au Collège de France par cette étroite, monstrueuse, raboteuse, sale et vénérable rue Saint-Jacques (France)
je ne sais quelles plus ou moins mesquines considérations (Leconte de Lisle)
la de moins en moins existante Mlle Simonet (Proust)
la lumière d'un toujours chaud soleil (Loti)
la non moins explosive question de la fiscalité
les désormais tristement célèbres entorses faites à la grammaire au nom de la poésie
les désormais tristement célèbres sévices commis par le dictateur
les toujours délicieusement abracadabrantesques compositions (Artaud)
sa plus que très triste vie (Saint-Simon)
sa propre chancelante pauvre santé (Verlaine)
sa si précautionneuse prudence
ses plus ou moins bonnes plaisanteries
son infatigable et toujours fidèle ami
un sombre et merveilleux tableau expressioniste très célèbre
une à peine perceptible ironie
une apparemment très sage revue
une consciemment évasive remarque
une divinement belle fille
une excessivement habile décision
une peu contestée réussite
une visiblement timide réplique

Adjectif antéposé d'approximation

un bon kilo de pommes
une petite livre de cerises
une bonne once de shit
un gros quintal end

Adjectifs irréguliers

§ Drôle

Drôle commençait sa carrière comme nom banal. Son féminin était drôlesse.

Dans un deuxième temps, drôle et drôlesse sont devenus des possessions prédicatives : drôle de garçon, drôlesse de fille. Voir l'examen de la possession prédicative à la page connexe Le groupe nominal - compléments - la possession prédicative. Ces formes sont analogues à cette saleté de temps et à cette chienne de vie.

Dans un troisième temps, drôle de est devenu un adjectif antéposé invariable en genre. Donc on ne dit plus une drôlesse de femme, mais une drôle de femme.

Finalement la version postposée sans de s'est développée.

Drôle de (antéposé) est descriptif, drôle (postposé) est restrictif.

Drôle de admet le degré : les plus drôles de confusions.

On trouve l'adverbe drôledement dans la langue populaire de certaines régions.

ce drôle de bonhomme
cette drôle de bonne femme
ce drôle de Pierre
cette drôlesse de Marie
drôle d'histoire
histoire drôle

§ Feu

Feu a un comportement d'adjectif antéposé variable : le feu roi, la feue reine, les feus rois de Suède et du Danemark, mon feu père, ma feue mère.

Feu est invariable lorsqu'il précède l'article : feu la reine.

Quelle que soit sa construction, feu concerne un décès récent et ne peut pas être employé dans un contexte historique.

§ Défunt

Défunt a trois constructions :

Postposition : mon mari défunt

Antéposition : défunt M. Dupont, la défunte gare d'Orsay

Défunt précédant le pronom possessif : défunt mon mari

Mots composés, locutions

§ Adjectif antéposé

avoir la haute main
bas-fonds
basse-cour
battre à plate couture
beau-fils
blanc-bec
blanc-manger
blanc-seign
bon sens
bonheur
bonhomme
chauve-souris
faire pâle figure
faux col
faux monnayeur
faux-fuyant
franc-maçon
franc-tireur
gentilhomme
grand faim
grand peur
grand soif
grand-mère
grand-père
haut fourneau
haute mer
jeune homme
légitime défense
libre service
longue-vue
malaise
malheur
morte-saison
moyen âge
nouveau monde
nouvel an
petit-fils
petite vérole
plafond
plain-pied
pleurer à chaudes larmes
rond-point
rouge-gorge
sage-femme
Saint-Siège
sauf-conduit
tiers état
verjus
vieille fille

§ Adjectif postposé

amour-propre
branle-bas
cerf-volant
chat-huant
chevau-léger
coffre-fort
collet-monté
compte rendu
état civil
eau-forte
feu follet
garde national
huis clos
main-forte
pot pourri
procès-verbal
sang-froid
sens commun
ver luisant
ver solitaire

Locutions métalinguistiques

c'est bonnet blanc et blanc bonnet
c'est chou vert et vert chou (belgicisme)

Noms de lieu

rue des Blancs-Manteaux (immortalisée par Sartre et Juliette Gréco)
Neufmoutiers

Numéraux ordinaux

Pour indiquer les divisions d'un ouvrage, le numéral ordinal peut se mettre avant ou après les mots tome, livre, chant, chapitre, article, acte, scène.

Exceptions archaïques et régionales

rue Grande
le cimetière vieux
l'église vieille
mère-grand

Le nom encadré d'épithètes

d'admirables yeux verts immenses et candides
d'excellents petite pois extra fins
de longues sombres branches horizontales (Gide)
de nombreux quartiers résidentiels
la sanglante guerre civile espagnole
le premier métro aérien suspendu français
leurs terribles petites chaussures blanches
triomphaliste catholicisme pied-noir
un beau chat noir
un beau jeune homme triste
un bon gros steak épais bien sanglant
un excellent petit plat roboratif
un ingénieux électronicien japonais très compétent
un lourd dispositif policier
un pauvre petit garçon riche
un peiti ouvrage didactique intéressant
un sombre et merveilleux tableau expressioniste très célèbre
un très gentil petit enfant anglais extrêmement poli
une grande belle jeune fille élégante et bien faite
une petite pluie fine
une sale petite pluie grise et glacée (Gide)
une splendide victoire napoléonienne

Dans ces exemples, le nom est suivi d'une épithète et le syntagme ainsi formé est précédé d'une épithète descriptive ou d'un adjectif obligatoirement antéposé. Les épithètes postposées sont plus importantes que celles antéposées.

Postposition en raison de la longueur du syntagme épithète

§ Si le complément d'une épithète normalement antéposée est d'une certaine longueur, la postposition est préférable. Si l'épithète a un complément prépositionnel, la postposition est obligatoire.

des truites grandes comme le bras
les scènes belles et fortes y abondent
un adolescent grand de taille
un appartement plus grand que le nôtre
un bébé plus joli que son frère
un développement extrêmement long
un individu enclin à la débauche
un jardin grand comme un mouchoir
un mari trop vieux pour elle
un pneu bon à jeter
un travail aussi long que difficile
une fille vachement jolie
une fillette belle à croquer
une maison suffisamment grande
une maladie longue à guérir
une musique belle à entendre
une voiture petite comme un jouet

§ Les adverbes de degré plus, moins, si, aussi, très, trop et assez n'entraînent pas la postposition :

un assez beau tableau
un aussi long travail
un très grand jardin
une bien belle fille
une plus grande maison
une si longue absence
une très belle musique
une trop habile décision

§ La coordination de deux épithètes normalement antéposées entraîne également la postposition :

un voyage beau mais trop long

Juxtaposition des épithètes

Sous cette rubrique, nous examinons les constructions dans lesquelles les épithètes sont jointes mais pas coordonnées.

§ Épithètes postposables et postposées

corps simple gazeux
des soins médicaux gratuits
la guerre civile espagnole
pays africains francophones
un chat sauvage affamé

§ Épithètes antéposables et antéposées

au bon vieux temps
ce pauvre cher homme
cette grande petite histoire (Balzac)
de grands beaux yeux
de vieilles petites autos
le moindre petit détail
le plus grand petit vaurien (Beaumarchais)
mon pauvre petit papa
un bon gros chien
un brave jeune prêtre
un grand bel homme
un joli petit dîner
un joli petit garçon
un joli petit village
un vilain petit canard
une aussi vieille jeune femme (Colette)
une belle jeune femme
une bonne vieille vérité
une jolie vieille maison

§ Épithètes mixtes en positions normales

de petits écoliers parisiens
un grand geste las
un petit chat noir
une belle maison campagnarde
une grosse boîte ronde
une vieille petite rue longue et basse (Alain-Fournier)

§ Épithètes mixtes postposées

un garçon beau entièrement nu

§ Épithètes mixtes antéposées

cette arrogante petite cliente
un vieil écorné carnet (Queneau)
une aimable vieille dame
une frêle petite fille
une paisible petite ville
une vilaine petite mallette

§ Épithètes postposables antéposées

de longs clairs rameaux
de lourdes longues caisses effrayantes (A. Cohen)

§ Épithètes postposables séparées

Dans ces exemples, l'ordre des mots n'est pas arbitraire : l'épithète antéposée est descriptive et l'épithète postposé est restrictive.

de vastes espaces gazonnés (Baudelaire)
une étrange agitation nerveuse (Maupassant)
une virginale robe blanche

Coordination des épithètes

§ Épithètes postposables et postposées

accusations particulières, précises et circonstanciées (Queneau)
nos erreurs militaires, morales, nationales (de Gaulle)
un gaillard exubérant, sensuel, violent (Maupassant)

§ Épithètes postposables et antéposées

la brusque et violente sortie du fils
un alchimique et délabré château (France)
le charmant et dévoué maître d'hôtel (Sagan)
leurs idylliques, mais peu productifs, champs

§ Épithètes mixtes antéposées

un vieux et honnête fermier
l'ancien et favorable tarif
une longue, patiente et exhaustive recherche
une des meilleures et des plus fouillées descriptions

§ Épithètes mixtes postposées

des dents blanches et petites
une maîtresse jolie et amoureuse

§ Coordination d'une épithète antéposée et d'une épithète postposée

Ce tour appartient à une langue littéraire recherchée : un étrange animal et tout à fait indomptable.

L'emploi simultané d'une épithète et d'un numéral cardinal

§ [numéral-cardinal * épithète * nom]

Normalement le numéral précède l'épithète.

les cent premiers candidats
les trois autres problèmes
les trente dernières années

§ [épithète * numéral-cardinal * nom]

Certains adjectifs, tels que

autre
dernier
même
premier
précédent
prochain

peuvent précéder le numéral si l'expression [numéral * nom] est considéré comme un tout cohésif.

d'un élan, il a franchi les derniers cent mètres
au cours des dernières vingt-quatre heures
au cours des premières huit heures du scrutin
dès les premiers cent mètres
les premières cent pages
une tentative des derniers vingt ans

§ Enchâssement de l'épithète dans un numéral composé

L'épithète peut s'intercale entre un numéral et cent ou mille. Ce tour appartient à la langue littéraire.

les six autres cents francs

ces dix pauvres mille francs
cent autres mille soldats
cinquante bonnes mille livres
quinze jolies mille livres de rente

La position d'une épithète se rapportant à un nom enchâssé

§ Si une épithète normalement postposée se rapporte à un nom enchâssé comme possession dans un syntagme du type [possession * de * possesseur], on recourt souvent à l'antéposition pour garder intact le syntagme et pour éviter l'équivoque qui résulterait de la postposition au possesseur.

de démesurées cuisses d'acrobate (Mauriac)
le pratique génie de l'Empereur (de Gaulle)
la peu évangélique loi du profit (Poirot-Delpech)
le romantique chef de brigands
les valables motifs de plainte

§ Cependant, l'intercalation de l'épithète entre la possession et le possesseur est également possible.

face ronde de bébé
sa vie aventureuse de soldat
une rue étroite de village

Cet éclatement du nom composé peut sonner désagréable. La représentation graphique de cet éclatement se manifeste par branches ou parenthèses enchevêtrées.

§ Si une épithète E-1 normalement postposée se rapporte à un nom enchâssé dans un syntagme du type [nom * épithète E-2], la place de E-1 dépend du danger d'ambigüité.

une foule de gens énorme
le plan de fusion initial
des mesures de précaution particulières

Antéposition d'apostrophe

Vieillard stupide est l'ordre des mots normal dans une proposition énonciative, mais l'ordre inverse est plus naturel lorsqu'on met ces mots en apostrophe : stupide vieillard !, mais ?vieillard stupide !.

Le rôle du nombre de syllabes

Disgracieux est un adjectif expressif, donc antéposable : une disgracieuse personne n'a rien d'anormal. Or, ?un disgracieux mot produit un effet de déséquilibre. Pour l'examen des aspects statiques de la proposition, voir la page connexe La proposition - fondements - rubrique Les aspects statiques de la proposition.

L'effet de l'adverbe de degré sur l'interprétation spécialisée

L'adverbe de degré agit presque toujours comme un filtre par rapport aux sens spécialisés de l'épithète.

une femme très petite n'est pas une femme très légère,
un très grand homme n'est pas un personnage très important,
une très ancienne église n'est pas une église désaffectée depuis longtemps,
une si nouvelle voiture n'est pas une voiture achetée récemment, mais une voiture d'un modèle récent ou d'un type nouveau.

L'ordre des adjectifs

Qu'une épithète soit antéposée ou postposée, plus elle concerne une caractéristique centrale du nom, plus elle colle au nom. On met plus près du nom les adjectifs classificatoires, précis et objectifs que les adjectifs non classificatoires, vagues et subjectifs.

ce pauvre jeune garçon
des erreurs grammaticales stupides
le premier métro aérien suspendu français
un seul autre grand problème
une émeute antigouvernementale violente éventuelle
une intervention militaire américaine décisive éventuelle
une maison blanche pittoresque
une revue littéraire hebdomadaire
une situation économique difficile
une table ronde élégante
une victoire gaulliste spectaculaire imminente

Une épithète postposée ne peut pas s'intercaler entre le nom et sont complément prépositionnel essentiel.

la langue de bois administrative
un manteau d'hiver neuf
une maison de vacances isolée
une panne d'électricité totale et prolongée

L'épithète de catégorisation précède les autres épithètes postposées.

des réacteurs nucléaires miniatures
la machine médiatique américaine
le budget militaire russe

La liaison entre l'adjectif antéposé et le nom

La liaison est pratiquement obligatoire entre l'adjectif antéposé, pour quelque raison que ce soit, et le nom.

grands hommes
légers ennuis
moyen age (le [n] se dénasalise)
bonshommes
dernier obstacle (le [r] se prononce)
gentilshommes
un secret amoureux (le [t] se prononce si secret est l'adjectif)
un vieil amoureux (la forme longue du masculin s'emploie)
un mol amoureux (la forme longue du masculin s'emploie)
jeune amoureux (aucune pause entre l'adjectif et le nom)
savant amoureux (le [t] se prononce si savant est l'adjectif)
savant aveugle (le [t] se prononce si savant est l'adjectif)

Remarques

§ Il peut y avoir conflit entre les différents types d'antéposition. Par exemple, on n'obtient pas aisément l'interprétation descriptive par antéposition si l'antéposition produit un sens secondaire.

§ La postposition peut presque toujours produire l'interprétation restrictive, même si le sens de base est produit par l'antéposition :

la vente des livres a décliné, mais les livres bons se vendent toujours bien

§ Le complément prédicatif peut avoir un sens différent du sens de l'épithète. Normalement, le sens du complément prédicatif est égal au sens primaire de l'épithète (qui est le plus souvent le sens de l'épithète postposée).

(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)(+)